viernes, 13 de marzo de 2009

Sur les moines


«Tu diras, peut-être, qu’il n’y a plus maintenant de ces moines qui prient pour le monde entier ; mais, moi, je te dirai que lorsqu’il n’y aura plus sur terre de tels hommes de prière, alors ce sera la fin du monde, de grandes calamités s’abattront sur lui ; et il y en a déjà maintenant.»Ce n’est pas l’affaire du moine de servir le monde par le labeur de ses mains. C’est l’affaire des gens du monde. L’homme du monde prie peu, mais le moine prie constamment. Grâce aux moines, la prière ne s’interrompt jamais sur la terre ; et cela est utile pour le monde entier, car le monde subsiste par la prière...Le monde subsiste grâce aux prières des Saints ; le moine aussi est appelé à prier pour le monde entier. Voilà son service ; c’est pourquoi ne le surchargez pas par des préoccupations de ce monde qui le détourneraient de la prière. Le moine doit vivre dans une permanente sobriété ; mais s’il est entraîné dans les occupations du monde, il est forcé de manger davantage et ne pourra plus prier comme il faut, car la grâce aime à vivre dans un corps desséché...Mais si le moine est négligent et n’est pas parvenu à contempler continuellement, dans son âme, le Seigneur, alors qu’il serve les pèlerins et qu’il assiste de ses travaux les gens du monde ; cela aussi plaît à Dieu, mais sache que c’est loin du monachisme...C’est en cela que consiste notre service pour le monde. C’est pourquoi ni les pasteurs de l’Eglise, ni les moines ne doivent s’occuper des affaires de ce monde, mais ils doivent suivre l’exemple de la Mère de Dieu qui, au Temple, dans le Saint des Saints, étudiait jour et nuit la loi du Seigneur et demeurait dans la prière pour le peuple...Certains disent que les moines doivent servir le monde pour ne pas manger en vain le pain du peuple ; mais il faut bien comprendre en quoi consiste ce service. Le moine est un homme qui prie pour le monde entier ; et c’est en cela qu’est sa principale occupation... Les hommes pensent que les moines sont une race inutile. Mais ils ont tort de penser ainsi. Ils ne savent pas que le moine est un homme qui prie pour le monde entier ; ils ne voient pas ses prières et ne savent pas avec quelle bonté le Seigneur les accueille. Les moines mènent une lutte acharnée contre leurs passions et, grâce à cette lutte, ils seront grands auprès de Dieu...

Extraits des écrits du saint Silouane de l’Athos «sur les moines»

2 comentarios:

MARIO ROVETTO dijo...

Saludos Hermano Macario.
Le agradezco su blog que difunde una profunda espiritualidad. ¿Tendría usted disponible este texto en español? ¿Será posible conseguirlo?

Un saludo fraterno.

Hieromonje Macario dijo...

Mario,no olvido tu petición. Dame unos días.Gracias, amigo.